Qu’est ce qu’une association d’anciens ?

17 Jul
2012

Par Julien Perdriel ( promotion 2009)

Il y a peu de temps j'ai vu sur le web une conférence sur le site tectoc.tv sur le thème du "community management des réseaux sociaux d'associations d'anciens". Cette conférence, organisée sous l'égide de l'association des ingénieurs et scientifiques de France (IESF), s'est tenue dans les locaux de Microsoft, près de Paris, et a réuni de nombreuses associations d'anciens (X, Mines, Ensam, ESCP, ECAM ...). Chacun venant présenter son expérience de "community manager" et les difficultés qu'il rencontrait dans cet exercice.

Les premières statistiques mettent dans le bain :

  • Les ¾ des réseaux sociaux d'association d'ancien ont été initiés par "génération spontanée" de manière externe à l'association officielle des anciens. On peut notamment citer :
    • L'ENSAM avec Gadzarts.org et l'association historique
    • L'ESCP qui, à la naissance de linkedIn comptait 26 groupes liés à l'ESCP et qui a mis 5 ans pour opérer une fédération entre les groupes.
  • La plupart ont un taux de 20% d'anciens qui cotisent.
  • ¼ des associations interrogées ont un partenariat avec un réseau social (Viadéo propose des partenariats et prévoit de mettre à disposition une api).

Comme on pouvait également s'y attendre, le community manager "type" (parce qu'on connaît tous la valeur de l'individu moyen !) est un étudiant / jeune diplômé, qui consacre moins de 2h/mois à cette activité et a pour rôles principaux :

  1. L'animation interne : annonce d'évènements  (37%)
  2. La modération de contenu (33%)
  3. La vérification qu'un ancien est bien un ancien (30%)
  4. Animateur externe : lien avec les autres asso, les structures régionales et les comités type IESF (20%)
  5. Marketing / Promotion (18%)

Bizarrement, le ressenti des anciens concernant leur association est plutôt négatif !

L'état des lieux n'est donc pas folichon. La plupart des membres n'attendent rien d'autres de l'association qu'un carnet d'adresses ...et la plupart des associations ne proposent rien de plus ! Cependant les retours d'expériences successifs permettent de reposer LA question fondamentale : Qu'est ce qu'une association d'ancien ?

Les finalités évoquées

La plupart s'accorde sur l'idée initiale : maintenir le lien entre les anciens (à distinguer du lien ancien / école). Cela passe notamment par :

  • L'organisation d'évènements (Cognitoconf, picognitik...)
    • Il faut donner aux membres la capacité d'agir
  • La communication (newsletter, blog) sur les actualités de la communauté des anciens
    • La réactivité est essentielle
  • L'établissement de liens de confiance entre anciens
    • Le respect de règles éthiques (charte)
    • Cela peut passer par des actions comme la diffusion d'un message sur la Cognitiliste pour connaître les membres de la liste savoir à qui on communique.
  • Pouvoir trouver et joindre facilement un ancien n' importe où dans le monde :
    • L' email à vie est fondamental
  • La conservation d'un langage commun entre anciens

Un peu moins vrai globalement, l'objectif de conservation de "l'esprit de corps" est revenu plusieurs fois dans la bouche des "historiques" (X, Centrale, ENSAM).

Certaines associations d'anciens, pilotées par les écoles (exemple : ESCP), mettent en avant la défense de la "marque". Il s'agit de défendre le diplôme, l'école sur la scène internationale.  Ces associations ont des permanents, salariés de l'école qui animent les communautés.

D'autres associations mettent en avant des finalités plus originales :

  • Tiers de confiance : L'association des anciens est une entité qui va labéliser, favoriser une levée de fonds lorsque un ancien souhaite créer une entreprise, favoriser le business régional et l'accès à des entreprises.
  • Le "mentoring" : (cela est fait au sein d'HEC) Des anciens aident/parrainent les jeunes :
    • Inculquer la démarche réseau aux élèves de l'école
    • Aider les anciens dans leur carrière.

L'aspect solidarité est également revenu souvent :

  • La mutuelle : L'association des anciens est vue comme un acteur de l'économie sociale
  • Aider les jeunes diplômés et plus globalement les anciens (cotisants ?) à trouver un emploi

Les axes de réflexion

Les élèves membres / pas membres ?

Certaines associations intègrent les élèves de l'école comme membre de l'association. L'association des anciens de l'X en est un exemple. Les membres souhaitant travailler pour l'association sont dans l'obligation de cotiser. Face au besoin d'animation ET à la faible disponibilité des membres, il est opportun de penser à l'intégration  des élèves comme membres à part entière d'une association d'ancien.

Le rapprochement avec les autres associations d'anciens

Cela permet de mutualiser les moyens et les efforts localement mais nécessite la mise en place d'accords inter associatifs. Pour l'Adcog, un premier pas serait, par exemple, d'aller vers d'autres associations d'ancien de l'IPB.

L'organisation de communauté insulaires et d'évènements de proximité

Organiser des évènements à Paris mais également à Lyon, Bordeaux, Toulouse...Donner la capacité d'agir et une autonomie d'action aux membres là où ils sont. Cela nécessite de penser une structure associative adaptée avec des acteurs bien identifiés.

La complémentarité avec l'Ecole

La professionnalisation par les écoles de la gestion du réseau d'ancien fût le débat le plus animé. Certains mettant en avant les moyens dont ils disposaient et d'autres arguant que : "le réseau est au service des anciens, pas de l'école».

Et l'Adcog dans tout ça ?

Si j'ai pris le temps d'écrire cet article, c'est avant tout que je crois essentiel pour l'ensemble des parties prenantes (anciens de l'IDC/ENSC, étudiant, personnels de l'école, et autres) de bien réfléchir à cette question, de l'intérioriser et de contribuer à un débat sur ce blog. Pour vous, qu'est ce que doit être l'Adcog ? Quelles sont les priorités ? Les finalités qui importent le plus ? Est-ce que, tout simplement, vous attendez quelque chose de votre association d'anciens ?

Réseaux sociaux

  • Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

  • Aucun commentaire trouvé.